Eric Bonte, maitre verrier depuis 1979. France

Créer son entreprise est une aventure, il faut s’y jeter corps et âme, il faut suivre sa passion, oser, ne pas hésiter à suivre sa voie, à tracer sa route, et toujours regarder devant …

Imaginez que nous ne connaissons rien à ce sujet, pouvez vous décrire votre profession? Quels matériaux utilisez-vous ?

Maitre verrier, je travaille le verre. Je crée, ou je restaure, des vitraux, des verres gravés. Je participe à l’architecture, à la décoration intérieure, à l’ambiance des lieux … les mises en oeuvre sont infinies : fenêtres, portes, cloisons intérieures, jardin d’hiver, faux plafonds, dômes, fresques murales, sculptures …

En choisissant les couleurs, les verres et leurs nuances de la transparence à l’opalescence, je joue avec la lumière. En choisissant les textures des verres, je joue sur les matières, sur les matités et les brillances. Avec la gravure, la peinture, les lignes graphiques des plombs qui sertissent les verres,  je module, j’ajoute des touches figuratives,  je participe à une écriture stylistique …

Métier d’art, métier d’excellence, je mets mon savoir faire et ma passion au service des clients pour réaliser leurs rêves ….  

Vous avez choisi d’être artisan. Comment ce choix vous est apparu comme une évidence ?

Reprendre un atelier dès ma sortie de l’école des Arts Appliqués a été pour moi le moyen de mener de front une expérience professionnelle et une aventure créatrice. Artiste et chef d’entreprise, créateur et gestionnaire … il s’agit de se donner les moyens de créer, de s’exprimer, d’exister à travers son art.

Définissez-vous votre travail comme une passion ? quel est le meilleur moment de votre travail ?

“Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie” Confucius

La première rencontre avec un client est un moment extraordinaire, quand il faut se comprendre, s’entendre, quand tout est à concevoir, à décider, à faire …

Vient ensuite le temps de la réalisation, quand les possibles doivent devenir réalité, que l’esprit et les mains oeuvrent techniquement et artistiquement à la concrétisation du projet … Puis, récompense suprême, l’émerveillement du client quand il voit la réalisation installée chez lui ….

Quel rôle joue le talent, le savoir faire et la créativité dans votre métier ?

notre métier est un métier d’art, en conséquence savoir faire et créativité sont essentiels

et déterminent la qualité des réalisations. Il s’agit d’un métier d’Excellence, chacun doit donner le meilleur de lui-même en permanence. Ce n’est même pas un gage de réussite, mais c’est une condition de l’exercice de ce type de métier.  

Quant au talent, c’est une appréciation qui n’appartient qu’aux spectateurs d’une oeuvre !

Et qu’en est il de l’innovation, quels changements depuis que vous avez commencé ? Utilisez vous de nouveaux matériaux, outils, processus, une stratégie marketing, quel impact sur vos performances ? comment votre profession pourrait-elle être plus innovante ?

Le terme innovation s’applique généralement au monde des starts up, de l’informatique, de la technologie, et concerne peu le monde des artistes et de l’artisanat d’art.

Or, pour créer, dans tous les domaines, il faut développer une curiosité sans limite, avoir soif de connaissances, rester “éveillé” au monde, à l’autre. Il faut rappeler que la création, l’audace, l’ouverture au monde, est l’ADN de l’artisan d’art, qui assoit son geste sur ceux du passé pour nourrir la création présente. Il s’approprie une technique ancestrale pour lui faire traverser le temps présent et l’inscrire dans la postérité, qui est son futur et sera le passé des générations à venir….

Choisir comme spécialité la réalisation de coupoles en vitrail, participe de cette démarche.

Chaque projet nécessite un questionnement sur sa mise en oeuvre, sur sa différence, impose d’aller de l’avant, de concevoir différemment, de pousser plus loin une expérimentation précédente, qu’elle soit technique ou esthétique, pour l’adapter aux contraintes nouvelles.

Utiliser la fibre optique pour la mise en valeur, les panneaux solaires pour l’alimentation

électrique, trouver de nouvelles techniques de fabrication pour s’adapter aux contraintes budgétaires …

Car l’innovation est aussi une condition de survie, savoir s’adapter économiquement pour ne pas disparaitre. Et la lutte pour la survie est également le propre des petites entreprises artisanales.

France Vitrail International conçoit, réalise, pose, des coupoles, partout dans le monde, des pièces uniques, réalisées à la demande et sur mesure, prouesse technique et artistique, qu’elle est pratiquement seule au monde à proposer.

Pour se faire connaitre, l’utilisation des réseaux sociaux est incontournable … mais la stratégie marketing a toujours été notre point faible. Comme beaucoup de personnes dans les métiers d’art, nous ne savons pas nous vendre.

“L’innovation, c’est une situation qu’on choisit parce qu’on a une passion brûlante pour quelque chose” Steve Jobs.

Où et combien de temps avez vous été formé avant d’être prêt à créer votre entreprise ? Si vous souhaitiez inviter les jeunes générations à choisir votre profession, quel serait votre message ?

J’ai obtenu un Bac scientifique, passé les concours des écoles d’art, ai suivi le cursus de l’Ecole Nationale des Arts Appliqués et des Métiers d’Art, Olivier de Serre à Paris … au cours du dernier trimestre un très vieux verrier s’est présenté à l’école, pour proposer son atelier à la vente.

J’ai eu l’opportunité d’acheter son atelier, et ce vieux monsieur est décédé quelques semaines après …. la transmission a été très courte, nous avons à peine eu le temps de nous reconnaitre, il a senti sans doute qu’il pouvait passer le témoin tranquille …

Je pense que se lancer dès la sortie d’école est un pari gagnant. Pas de charge de famille, pas d’engagements, le risque est faible en cas d’échec …

Reprendre un atelier, même avec une très faible activité est également une chance, tout est là, en état de fonctionner,  matériel, matières premières, clientèle si petite soit-elle ….. L’expérience vient en travaillant, la connaissance du métier également … et le secret est de continuer à apprendre tous les jours, de garder intacte la curiosité, l’envie ….

Créer son entreprise est une aventure, il faut s’y jeter corps et âme, il faut suivre sa passion, oser, ne pas hésiter à suivre sa voie, à tracer sa route, et toujours regarder devant …

En conclusion, écrivez une citation, une expérience significative ou une réflexion personnelle que vous souhaitez partager avec nous et expliquez pourquoi.

“Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage”

Installé depuis 1979 en nom propre, j’ai créé France Vitrail International en 1988 pour réaliser la plus importante commande de l’histoire du vitrail, les8500 m2de vitraux de la Basilique de Yamoussoukro en Côte d’Ivoire. Le Président Houphouet Boigny m’a décoré de la Légion d’Honneur en remerciements du travail réalisé …. 

Et pourtant, depuis, chaque jour est une lutte pour la survie de l’entreprise, comme dans tous les métiers de création, rien n’est jamais acquis.

On salue aujourd’hui les métiers d’art, on cherche à les valoriser, à les mettre en avant, mais souvent l’angle choisi enferme les métiers d’art dans le passé, en oubliant que les artisans sont également des chefs d’entreprise, partenaires de la vie économique du pays, victimes des mêmes difficultés économiques que toutes les petites entreprises nationales, particulièrement parce qu’ils sont des métiers de main d’oeuvre, ils sont victimes des situations géopoliques mondiales puisque pour leur survie ils exportent … Acteurs à part entière de la vie de la Cité, ils appartiennent au présent et construisent l’avenir ….

 

Pour savoir plus sur cet artisan, voir son profil

 

Deja un comentario

Back to top