Portrait of Christian Van Parys

Christian Van Parys

Christian Van Parys

Fumista - restaurador de estufas de leña

Longueville, Bélgica

Presentación

Between these various fields (glazed ground, ceramic stoves, architectural ceramics...), a constant dialogue emerges. Ceramic creations and objects have been used and appreciated through the ages using imagination and adaptation for aesthetic and practical uses...
Of course, we can also appreciate both artistic and practical qualities in many pieces of art craft...
Read more
... One of them, the traditional ceramic stove, is still used in Baltic and Scandinavian countries.
For centuries, these stoves have been an ingenious and ecological heating method. Through a specific wood combustion system combined with the earthenware tiles and refractory bricks, they conserve and return heat accumulation over a long time. Often, they were created with attractive patterns and ornaments. Installed in the main room, they reflected a true identity, and therefore, a great attention was focused on the work and design. Today, this tradition is still alive. The various possibilities of shapes, colors, pattern allow for infinite expressions of creativity.

Architectural ceramic reconstitution is a real challenge for specific aesthetic periods (Art Nouveau, Art Deco, Modernism). The different technical skills required to achieve the proper results call for patience and determination while seeking the proper combination of components and glazes. But this research through the past informs and captivates our imagination for the evolution of today’s ceramic art craft.
Leer Français Christian Van Parys vit et travaille à Longueville (Brabant Wallon, Belgique). Il s'est formé auprès de différents céramistes : Claude et Cécile Delhaye, Mirko Orlandini, Francis Behets, Christiane Lebrun, Christian Mazy. S'il reconnaît s'inscrire dans la filiation de ces céramistes du grès, son attirance s'est portée très tôt, vers la terre vernissée, la faïence, la céramique de poêle. Il a développé au fil de sa pratique un intérêt pour les formes simples et les couleurs chaleureuses. A cela s'est ajouté un travail de reconstitution de céramiques anciennes effecuté au coeur d'immeubles des dix-neuvième et vingtième siècles, en réhabilitation (Architectes: P.Hankar, L.Sneyers, O.François, A.Blomme, J.Dupuis, G.Serrurier-Bovy,... Céramistes : E.Muller, C.Helman, G.Janssens, A.Craco,...). Entre ces univers (terre vernissée, céramique de poêle, céramique architecturale), le dialogue s'avère constant. La céramique a en effet connu, et continue à connaître, mille et un usages. Certains objets ont une vocation esthétique, d'autres sont plutôt destinés à remplir une fonction. D'autres encore possèdent conjointement une dimension artistique et pratique. C'est le cas du poële en faïence, un objet de longue tradition que l'on rencontre fréquemment dans les pays baltes, scandinaves,... Depuis toujours, ces poêles constituent un mode de chauffage aussi ingénieux qu'écologique: ils fonctionnent au bois et, grâce aux propriétés de la faïence et des pierres réfractaires qu'ils contiennent, conservent et restituent longuement la chaleur. Par ailleurs, ces poëles ont souvent été agrémentés de motifs, d'ornements. Placés au centre du foyer, dans la pièce principale, ils en déterminaient incidemment l'identité; raison pour laquelle on les a soigneusement ouvragés, décorés. Cette tradition est aujourd'hui réappropriée: de nouvelles résonances lui sont données. Formes, couleurs, motifs, les possibilités demeurent infinies. La céramique architecturale et sa reconstitution nous confronte quant à elle à des esthétiques spécifiques (Art-Nouveau, Art-Déco, Modernisme), au sein desquelles des exigences technologiques très variées imposent au céramiste rigueur, patience et ténacité dans la recherche des composants du tesson aussi bien que des émaux. Mais cette investigation menée dans le passé est enrichissante car elle informe et nourrit l'imaginaire de la céramique d'aujourd'hui.
Back to top