Danielle Adjoubel céramiste d’art

Une recherche constante de faire du nouveau, de l’esthétique, un produit fini léger présenté en finition avec d’autres matériaux nobles (bois, acier, verre).

Décrivez votre métier, vos produits finis et vos particularités.

Une recherche constante de faire du nouveau, de l’esthétique, un produit fini léger présenté en finition avec d’autres matériaux nobles (bois, acier, verre).

Quels matériaux utilisez-vous?

Faïence en pâte blanche ou rouge, du quartz pour la blancheur et la reflexion des couleurs, de la porcelaine ultra translucide

Quel est le profil type de votre clientèle ?

Mes clients cherchent des produits de décoration originaux, du « non vu », du « sur mesure ». ils ont peu de temps pour rechercher, je dois m’occuper de présenter des études, maquettes, échantillons et produits finis.

A quel âge et dans quelles circonstances avez-vous commencé ce métier ?

Après 25 ans en poste dans diverses entreprises, j’ai pu me mettre à mon compte avec tous les aléas de ce changement de vie et activité.

Où et combien de temps avez-vous été formé avant d'être prêt à créer votre entreprise ? Dans un institut de formation, auprès d’un artisan ou les deux ? Quelle est d’après vous, aujourd’hui, la meilleure façon d'apprendre votre métier ? Ecoles, formations chez l’artisans…

3 ans de formation (atelier du musée de la Manufacture de Sèvres), Lycée professionnel Auguste Renoir et travail aux côtés d’un céramiste reconnu Maitre André Chemla à qui je dois presque tout et pour qui j’ai une profonde admiration.

Décrivez le savoir-faire, les techniques, les outils et les matériaux que vous utilisez dans votre travail.

Savoir faire selon les techniques traditionnelles : modelage et travail à cru, décor sous émail, sur émail, cloisonné à la poire ... les outils classiques des céramistes pour les petits instruments, une petite « Dremel » pour la précision ; je fabrique mes couleurs et émaux .

Quel rôle jouent le « talent » et la « créativité » dans votre profession ?

Talent c’est un bien grand mot ... il faut plutôt demander à mes clients ce qu’ils en pensent ; la créativité c’est un peu la même chose mais je me base sur des décors existants, des montages de différentes photos ou oeuvres, et mes influences du moment

Et qu'en est-il de l'innovation, quels sont les changements depuis vos débuts ? Utilisez-vous de nouveaux matériaux, outils, ou procédés dans la fabrication, le marketing et la commercialisation ? Quel est l'impact de l'innovation sur vos performances ? Comment votre profession pourrait-elle être encore plus innovante ?

Au début, je présentais uniquement une pièce de céramique, juste decorée. J’ai compris depuis longtemps que pour redonner ses lettres de noblesse à cet art, il faut présenter une oeuvre associée à d’autres matériaux, il faut souffler un coup de jeunesse sur la céramique, nombre de manufacture ont fermé car elles ne sont pas adaptées au modernisme sans parler des produits étrangers avec lesquels il est difficile de lutter pour les prix. D’où une approche différente et élégante.

Quelle est la meilleure façon d'apprendre votre métier?

En atelier, rester ouverts sur le travail des autres et ne jamais rien prendre pour acquis !

Quel est votre message aux jeunes générations qui pourraient choisir votre profession ?

C’est un métier difficile mais passionnant, il faut accepter ses échecs et en tirer du positif- être conscient que les mois sont irréguliers, ne pas négliger les moyens modernes de marketing, communication, il faut être un peu multifonctions,

Laisser un commentaire

Back to top