Isabelle Chavanon, Restauration de tableaux

Mon métier consiste à restaurer les tableaux de chevalets. Mes spécialisations:la Restauration et la Conservation de tableaux du XVIème.à nos jours, de tous formats sur tous types de support: toile, bois, papier, carton, cuivre .Je travaille d’après Devis , et fais un rapport d’intervention avec photos , sur demande .Les restaurations sont effectuées suivant l’éthique du métier de la Restauration :l’esthétique ,la stabilité et la réversibilité des produits .Les restaurations sont respectueuse de l’oeuvre et de l’esprit du peintre.

Décrivez votre métier avec des détails sur vos produits, services, expertise et savoir faire

Mon métier consiste à restaurer les tableaux de chevalets. Mes spécialisations:la Restauration et la Conservation de tableaux du XVIème.à nos jours, de tous formats sur tous types de support: toile, bois, papier, carton, cuivre .Je travaille d’après Devis , et fais un rapport d’intervention avec photos , sur demande .Les restaurations sont effectuées suivant l’éthique du métier de la Restauration :l’esthétique ,la stabilité et la réversibilité des produits .Les restaurations sont respectueuse de l’oeuvre et de l’esprit du peintre.

Quels matériaux utilisez-vous? Comment et où vous les procurez-vous?

Les produits utilisés proviennent d’un fournisseur de produits spécifiques dédiés exclusivement à la Restauration , chez CTS à Paris .Ils sont réputés stables et réversibles, je m’adapte en fonction des cas à traiter , de la technique du peintre et des matériaux employés par le peintre

Quel est le profil type de votre clientèle ?

Ma clientèle est très respectueuse de la notion de patrimoine , des objets à restaurer pour pouvoir les transmettre aux générations futures.Ce sont des propriétaires de , des particuliers amateurs d’Art , des collectionneurs de tableaux , des collectivités pour des travaux de Restauration de tableaux d’église , des propriétaires de demeures , châteaux privés

A quel âge et dans quelles circonstances avez-vous commencé ce métier ?

J’ai commencé le métier en 1988. J’ai toujours aimé le dessin , et je rêvais de faire un métier lié au dessin et à la peinture . Ma passion première ne m’a jamais quitté ( je venais de faire un première année de Droit à Poitiers sans grand enthousiasme…Et je me suis vite rendu compte que j’avais d’autres qualités et dons, que j’ai préféré exploiter au maximum . Au grès de mes rencontres, j’ai pu avoir le soutien de personnes compétentes,et reconnues , par exemple, M.Rullier, un expert d’Antiquités et d’oeuvres d’Art , qui m’a encouragé fortement à aller étudier à Paris .

Où et combien de temps avez-vous été formé avant d'être prêt à créer votre entreprise ? Dans un institut de formation, auprès d’un artisan ou les deux ? Quelle est d’après vous, aujourd’hui, la meilleure façon d'apprendre votre métier ? Ecoles, formations chez l’artisans…

J’ai été formé dans une école de Restauration de Tableaux , qui a duré 4 ans, ainsi que l’école du Louvre , et des stages dans différents Ateliers à Paris, dont l’Atelier Rostains où je suis restée 5 ans,j’ai rencontré à cette époque Véronique Stedman Sorano, ainsi que différentes restauratrices qui travaillaient depuis de nombreuses années pour les Musées de France , j’ai travaillé pour M.André Gombert, Antiquaire et expert à Paris , j’ai pu expérimenter et pratiquer différentes techniques de Restauration , ce qui m’a permi d’acquérir une solide expérience dans ce métier ,cela m’a permi d’apprendre à faire un travail d’excellence dans les moindres détails, ainsi que le surpassement de soi , après quoi j’ai décidé de créer mon Entreprise en Juillet 1997
Aujourd’hui, la meilleure formation est la MST ( Maitrise de Sciences et Techniques) l’INP ( Institut National du Patrimoine ),pour ainsi travailler pour les Musées

Décrivez les techniques, les outils et les matériaux que vous utilisez dans votre travail.

Les techniques de restauration sont choisies au cas par cas , en fonction du tableau , de sa technique, de son époque , des conditions de conservation .Ce sont des techniques traditionnelles ou actuelles : refixage , rentoilage, doublages. ( rentoilage cire-résine ou traditionnel à la colle de pâte), doublage synthétique
Je peut utiliser un fer avec un thermostat, une table chauffante, la lampe de Wood pour localiser des repeints …? différents papiers japonnais les papiers de soie, papiers sulfurisés, papiers intissés , solvants purs et en mélange ciblés en fonction de la zone à nettoyer, préalablement différents test de nettoyage sont effectués, et solvants en gel , maïmeris, pigments naturels , aquarelle etc…

Quel rôle jouent le « talent » et la « créativité » dans votre profession ?

Je pense que l’on a un don au départ qu’il faut travailler . Le métier de Restauration est un métier très exigeant , il faut prendre en compte énormément de données et éviter la moindre surprise , ou la moindre erreure . Pour le cas de la retouche , par exemple, on ne doit pas interprêter la peinture, on doit restaurer dans l’esprit du peintre en prenant en compte sa technique, et les métériaux employés, donc la créativité est mis de côté pour une question de éthique , et de déontologie du métier . Les restaurations doivent être légères et réversibles, et localisables pour les futurs restaurateurs (localisables par un oeil expérimenté et avisé).
Le talent ou la créativité peuvent être utile et même indispensables pour résoudre des problèmes rencontrés, mais comme ce n’est pas suffisant , il faut mieux demander de l’aide à des spécialistes

Et qu'en est-il de l'innovation, quels sont les changements depuis vos débuts ? Utilisez-vous de nouveaux matériaux, outils, ou procédés dans la fabrication, le marketing et la commercialisation ? Quel est l'impact de l'innovation sur vos performances ? Comment votre profession pourrait-elle être encore plus innovante ?

Le métier de Restauration de tableaux a beaucoup évolué . On peut utiliser de nouveaux matériaux spécifiques , par exemple qui sont moins nocifs pour le restaurateur lui même, et pour son environnement . On peut utiliser des tables chauffantes… Les recherches scientifiques sont nécessaires quand on souhaite faire des recherches approfondies sur les matériaux employés par le peintre, notamment pour aider à l’authentification d’une oeuvre d’un grand peintre .Aujourd’hui, il est indispensable d’ apprendre les nouvelles techniques de marketing et de commercialisation , et utiliser les outils innovants pour être une entreprise performante , et assurer son avenir

Quelle est la meilleure façon d'apprendre votre métier?

Après avoir reçu des connaissances théoriques sur différentes matières : Histoire de l’Art, Technologie de la peinture, la chimie des matériaux, les théories sur l’éthique du métier et les bonnes pratiques ,la meilleure manière d’apprendre le métier, c’est de pratiquer , de faire des stages dans différents Ateliers , d’observer les professionnels travailler , d’obtenir des conseils , d’être guidé par leurs savoir-faire et leurs expériences

Quel est votre message aux jeunes générations qui pourraient choisir votre profession ?

Si vous choisissez ce métier, c’est avant tout par passion . Les qualités a avoir pour faire ce métier: être curieux , avoir un don d’observation et le goût du détail . Ce métier demande une grande concentration et un soucis d’excellence .
L’évolution de la technologie ouvre le champs de possibilités immenses . Mais , je pense qu’on doit se servir de la technologie comme d’un outil . Le restaurateur doit toujours pouvoir contrôler ses gestes , et les machines qu’il utilise , toujours pour le bien de l’oeuvre à restaurer et à conserver

Laisser un commentaire

Back to top