Cimetiere de Quenast, Sgraffites attribues à Crespin

Fabien Glineur

Productions Associées asbl

Rebecq, Belgique

Présentation

Fabien Glineur is a “Sgraffito”  artist who has been working in the field of Heritage restoration and conservation since 2001...

Read more
... The term “Sgraffito” comes from the Latin word “sgraffitare”, which means to scratch. This craft consists of scratching a surface in order to incise a drawing or a design. Fabien Glineur is one of the few Belgian professionals engaged in the restoration of ornaments on facades of the late 19th century. But he’s also specialised in restoration of  sculpture, frescoes or old paintings. While working on ornaments, gilding and other architectural elements, he is often supported by architects and other crafts professionals such as specialists of stucco. The technique of Sgraffito developed during the Art Nouveau period and soon became an expression of Belgian symbolism. However, in different ways, sgraffito is present in many other European countries. 

His professional path has been very long,  going from painter and sculptor, through jewelry designer for prestigious jewelers to finally specialize in the Sgraffito. His learning journey is based on numerous training courses in drawing, plastic arts in patina and stucco techniques and faux-marbre. 

Passionate traveler, he spends time and finds inspiration in many countries, especially in Greece and Morocco.  In Belgium and abroad, he is constantly on the mission of preserving and revalorizing our common heritage and culture.

Lire en :French

Fabien Glineur est un specialiste du “Sgraffite” engagé dans la restauration et la conservation du patrimoine depuis 2001. Le terme « sgraffite» vient du mot latin « sgraffitare», qui signifie gratter. Ce métier consiste à gratter une surface afin d'y inciser un motif. Fabien Glineur est l'un des rares professionnels belges engagés dans la restauration d'ornements de façades de la fin du XIXe siècle. Mais il est aussi spécialisé dans la restauration de sculptures, de fresques ou de peintures anciennes. Lorsqu'il travaille sur des ornements, des dorures et d'autres éléments architecturaux, il est souvent épaulé par des architectes et d'autres professionnels de l'artisanat tels que des spécialistes du stuc. La technique du Sgraffite s'est développée pendant la période Art nouveau et est rapidement devenue une expression du symbolisme belge. Cependant, de différentes manières, le sgraffite est présent dans de nombreux autres pays européens.

Son parcours professionnel a été très long, de peintre et sculpteur, en passant par créateur de bijoux pour des joailliers prestigieux pour finalement se spécialiser dans le Sgraffite. Son parcours d'apprentissage s'appuie sur de nombreuses formations en dessin, arts plastiques aux techniques de la patine, du stuc et du faux-marbre.

Voyageur passionné, il passe du temps et trouve l'inspiration dans de nombreux pays, notamment en Grèce et au Maroc. En Belgique et à l'étranger, il est constamment en mission pour préserver et revaloriser notre patrimoine et notre culture communs.

Back to top