Table basse réduite

Jean-Baptiste Saint-Criq

Cercus Marqueterie

Ébéniste

Pibrac, France

Présentation

La marqueterie de paille a pris son essor en France au XVIIe siècle et a produit de nombreux chefs d’oeuvre. C’est dans les champs de seigle que cette discipline a trouvé sa matière première...

Read more
... Avant de parvenir entre les mains des marqueteurs, il a fallu que la paille soit semée, récoltée, séchée, teintée et préparée. Un simple plioir permet ensuite d’ouvrir et d’aplatir la paille, afin qu’elle puisse devenir un matériau pour la marqueterie. C’est son vernis naturel, ses éclats et ses reflets de lumière qui font de la paille de seigle un matériau de décoration unique. Soleils, filets, frisages, formes linéaires et géométriques ont été les sujets favoris de la marqueterie traditionnelle.

La Marqueterie Cercus quant à elle explore de nouvelles voies en intégrant des formes et matières plus innovantes et plus variées. Dès 2003, Jean-Baptiste Saint-Criq a débuté sa formation dans le domaine du bois et de l’ameublement au Lycée des Métiers d’Art de Revel où, pendant quatre ans, il étudie le métier d’ébéniste. Il choisit ensuite de se spécialiser dans le travail de la marqueterie. Il y acquiert un goût prononcé pour la création de décors et de motifs, alliant le bois à divers matériaux, et s’attache plus particulièrement au travail de finition par l’utilisation de différents vernis. Au terme de sept années de formations, il décide de s’installer à Toulouse pour rejoindre le collectif de créateurs d’objets et mobilier d’art Folie Douce. Ce groupe fédère une dizaine d’artistes et d’artisans, représentant une grande variété de styles et corps de métiers (maroquinier, tapissier, sculpteur, ébéniste, designer, marqueteur, peintre, graffeur,...). Ils évoluent tous au sein d’un atelier commun pour partager et échanger avec la volonté de promouvoir les métiers d’art. Ce collectif a présenté son travail dans de nombreuses expositions et salons, tel que le Salon des Métiers d’Art du Carrousel du Louvre, en 2011.

Depuis, Jean-Baptiste s’affirme au travers d’une nouvelle identité, celle de la marque Cercus, et développe des projets issus de rencontres avec de nombreux artistes mais également avec des maisons de luxe et de tendances, telles que Trend Union, Agence MU, Peclers Paris, Malherbe ou encore le groupe LVMH.

Back to top