French Connect

Madina Benvenuti, Founder of Madineurope

Madina Benvenuti

Madina Benvenuti, Fondatrice de Madineurope

Son interview sur :   http://www.french-connect.com/105-1-entrepreneur-madina-benvenuti.html

  • Bonjour Madina, pourriez-vous vous présenter en quelques mots

Bonjour Stéphanie, je suis en Belgique depuis 2008, après avoir vécu en Italie, en France et en Allemagne. Je suis française et italienne, mais dans mon cœur je me sens profondément européenne.

J’ai grandi en Italie, à Crema, une ravissante et très dynamique petite ville près de Milan, puis j’ai commencé à bouger lorsque j’ai rejoint le groupe de presse Milano Finanza à Milan, puis le Groupe Expansion à Paris et quelques agences de presse et communication entre Paris et Londres. J’ai continué vers le nord en allant à Düsseldorf et maintenant je suis à Bruxelles.

  • Vous venez de lancer une toute nouvelle plateforme web, Madeineurope, dites-nous en plus !

Madineurope est une plateforme dédiée aux métiers d’art européens. Elle se veut avant tout être utile.  D’un côté elle propose à des artisans qui ont souvent du mal à se faire connaître une nouvelle vitrine moderne sur le monde.  De l’autre elle répond aux besoins d’un immense public de particuliers et de professionnels du monde entier. Madineurope regroupe des centaines de métiers, certains sont très rares et risquent de disparaitre.

Combien de fois avons-nous cherché un ébéniste, un restaurateur de tableaux ou de meubles, un doreur, un garnisseur, un ré-argenteur, un réparateur d’instruments de musique ou d’horloges, un bottier, un tailleur,..

Madineurope veut apporter une réponse à toutes ces questions.
Après six mois nous comptons presque 650 artisans entre Belgique, France et Italie. Le site est en trois langues.  C’est très encourageant même si nous avons beaucoup de chemin devant nous.  Il y a 27 pays en Europe, 23 langues et des dizaines de milliers d’artisans d’art… Nous espérons pouvoir bientôt élargir nos horizons.

  • Pourquoi cet intérêt pour l’artisanat d’art ?

Madineurope est le fruit de mon expérience dans les médias et la communication conjugué avec ma passion pour l’Europe et ses richesses.

À Paris j’avais co-fondé une agence de presse qui était spécialisée dans la production de reportages sur le patrimoine mondial, artistique, naturel et aussi humain.
Nous avions par exemple produit un très beau travail de fond sur les Trésors Nationaux Vivants du Japon, ces hommes et femmes considérés comme les gardiens des métiers ancestraux et de la culture japonaise. C’est un bon exemple. Je crois que nous devrions donner plus d’importance au patrimoine vivant européen. C’est un peu de là que Madineurope est parti.

Hormis le côté « patrimoine » il ne faut pas non plus oublier que l’économie européenne repose en grande partie sur des PME… Madineurope apporte une petite contribution à cette économie.

  • S’adresse t-elle particulièrement aux professionnels ?

Madineurope s’adresse aux particuliers et aux professionnels, par exemples les architectes, les designers, les professionnels de la mode, les antiquaires, les commerçants, les musiciens, les conservateurs de musées…

On peut dire que la cible est très vaste car l’offre des métiers d’art en Europe est aussi très riche. Mais surtout Madineurope s’adresse à un public international qui est sensible au « made in Europe » comme garantie de qualité.

  • Comment peut-on se servir de cette plateforme en tant que particulier ?

C’est simple, un clic sur www.madineurope.eu/fr. 
La navigation est libre, mais il est recommandé de s’enregistrer pour accéder à des services comme le CARNET D’ADRESSES personnel où l’on peut sauvegarder les adresse que l’on préfère.  On peut également devenir « acteur » de madineurope et proposer des nouveaux artisans ou donner des avis et des notations sur les artisans que l’on connait.

D’autres services sont prévus afin de prendre en compte des demandes spécifiques des utilisateurs et favoriser les échanges (blogs etc)… mais il faudra encore attendre quelques mois.

  • Sélectionnez-vous les artisans, y a-t-il un gage de qualité ?

Nous ne portons aucun jugement sur la qualité du travail des artisans. Nous serions bien prétentieux de vouloir juger des milliers d’hommes et femmes qui représentent des métiers parfois depuis des générations, et dans plusieurs pays.
Nous laissons aux consommateurs le soin d’apporter leurs avis et expériences en ce qui concerne les artisans.

En revanche nous validons chaque inscription avant de la publier afin de vérifier que la fiche ne comporte pas de contenu non approprié et que l’artisan correspond à notre positionnement. Par exemple si l’« artisan » est en réalité une entreprise de 20 personnes… ce n’est plus un artisan pour nous. Nous n’acceptons que des artisans qui ont moins de 10 employés.

Notre système d’indexation est très vaste mais en même temps strict car l’artisan doit choisir parmi des listes de métiers et domaines… Impossible de saisir d’autres mots-clés.
Par exemple nous avons choisi de ne pas intégrer l’univers de la gastronomie. Il est trop vaste et risquerait de diluer rapidement les autres artisans d’art.
Il est donc impossible pour un artisan de cet univers de s’inscrire dans madineurope, même si sa qualité est extraordinaire. Il y a tellement de domaines dans l’artisanat, nous devons faire des choix.

  • Y a-t-il un tarif spécifique pour ceux qui s’inscrivent ?

L’inscription des artisans est gratuite. Celle des utilisateurs aussi. Des services complémentaires payants seront bientôt proposés (rubrique formations, agendas, etc..).

  • Merci Madina. Nous vous souhaitons une bonne continuation ! A très bientôt

Leave a Reply

Back to top