Sabine HALM - Madrigal

Sabine HALM

Madrigal Bijoux

Creatore di gioielli (Bigiotteria - Gioielli Fantasia)

Saint-Sulpice-les-Feuilles, Francia

Presentazione

L’écrivain et poète Henri de Régnier, un brin phallocrate, décrivait ainsi dans “Lui et les femmes de l’amour”, roman publié en 1928 : “la frivolité est encore ce qu’il y a de plus sérieux chez la femme...”Mais, c’ est aussi une dentelle, et ce compliment spécieux de De Régnier pourrait s’appliquer à Sabine H dont ce savoir-faire habille son quotidien aujourd’hui...

Read more
... Autrefois ennoblissement textile du vêtement, un des atours de la séduction vestimentaire de la Renaissance et du XVIIe siècle, cette dentelle retrouve aujourd’hui ses lettres de noblesse dans les nouvelles interprétations de la marque Madrigal b. Le propos du romancier se prête volontiers au sujet tant la dentelle est un art sérieux que Sabine pratique avec passion. Née en Nouvelle Calédonie où elle a fait ses classes et ses études, la dentellière est d’origine nordiste, Roubaix-Tourcoing, le nord des tisserands et des fileuses. Puis elle entame une nouvelle vie en France dans la mosaïque de perles et la dentelle, qui l’a rapprochée de son arrière-arrière-grand-mère, dentellière et de ses ancêtres tisserands depuis 1700. Son arbre généalogique où figurent les noms et les métiers, tous à tisser.

La mosaïque de perles et autres activités manuelles étaient considérés comme des arts mineurs dont la dentelle était la touche finale enjolivant l’encolure ou les manches d’un vêtement d’apparat : “c’est une technique de dentelle intermédiaire, explique Sabine, entre la dentelle aux fuseaux et la dentelle à l’aiguille...” Un savoir-faire qu’elle détient de son aieule : " C’est un savoir-faire ancestral que je porte en moi, comme une force "mystique" qui m’échappe un peu mais qui est une évidence " dit-elle. Elle trouve des ouvrages spécialisés, découvre ce langage au vocabulaire très particulier et parle du dialogue de la dentelle, entre points, noeuds, anneaux, picots et navettes. Cette conversation est silencieuse mais éloquente : Sabine retrouve des motifs précieux, elle en crée de nouveaux et de fil en aiguille, en fait son métier. Cette dentelle devient sous le nom de marque, Madrigal bijoux, ennoblissement textil et accessoires. Crée dans son atelier avec des navettes en bois et autres outils, confectionnés également dans son atelier.

La légèreté du support comme du style fait ressembler cette dentelle à une liane fleurie qui épouse, discrète, le mouvement du corps. Elle crée des mosaïques de perles également, autre technique servie par un geste précis et un imaginaire exubérant. Inspiration très Art déco pour certaines pièces, vintage pour d’autres. Reconnue par la profession, elle participe chaque année aux Journées européennes des métiers d’art. L’atelier Madrigal bijoux fait partie des Ateliers d’art de France et du pôle des métiers d’ Art du Limousin.

Back to top